Ile Maurice : la balance commerciale déficitaire

L’actualité de l’économie mauricienne est marquée par ce déficit entre la valeur des importations et celle des exportations. La balance de commerce est désormais déficitaire, situation qui inquiète le gouvernement qui se doit de trouver des stratégies afin de rétablir les équilibres.

Des statistiques alarmantes de Statistics Mauritius en 2019

Les tendances annoncées par l’institut de statistique de Maurice, Statistics Mauritius, montrent effectivement une hausse alarmante de la valeur des importations en 2019. Celle-ci est estimée à 15 %, soit environ Rs 129 milliards. Hausse nettement supérieure à celle de 2018 qui se chiffrait à Rs 112 milliards. Un record qui affectera à coup sûr le compte courant en créant un déficit assez considérable. La valeur des exportations quant à elle, serait de l’ordre de Rs 82 millions seulement pour l’année 2019.

Cette situation est très loin d’être satisfaisante dans son ensemble. Toutefois, il faut observer que cette augmentation est le fait d’un ensemble de chantiers importants prévus par le gouvernement.

Des projets porteurs annoncés pour 2019

Le gouvernement mauricien veut tenir ses promesses en ce qui concerne l’année 2019. Ces projets concernent plusieurs secteurs, notamment les transports et les énergies renouvelables. Le projet Metro Express permet de relier deux grandes métropoles par une ligne de métro, notamment Port-Louis et Rose-Hill. La première phase de réalisation du projet est attendue en 2019.

En seconde position, vous avez le projet d’acquisition de nouveaux aéronefs par Air Mauritius, la compagnie aérienne mauricienne. Le géant européen Airbus a reçu de Maurice, une commande de quatre avions notamment deux A330 et deux A350. Toutefois, la compagnie a annoncé un report de livraison d’un des deux A350 suite à des difficultés de trésorerie. Les deux A330 vont être livrés entre les mois de mars et avril et l’A350 en novembre prochain.

Le troisième palier responsable de cette hausse des exportations concerne les équipements concernant la construction des centrales en énergie renouvelable, les produits de grande consommation et les produits pétroliers.