La transfusion sanguine dans une clinique vétérinaire à Maurice

Ce fait de société défraie la chronique dans les villes de l’île Maurice, plus précisement à Mumbai. Dream, une chienne errante a été sauvée de justesse par un responsable d’une animalerie qui l’a transportée dans une clinique vétérinaire pour des soins appropriés. Un sauvetage qui fait la une des journaux locaux, car la chienne était presque mourante et sans espoir de survie.

Dream, une histoire pas comme les autres

Dream est une chienne abandonnée. Elle a erré dans la rue et a pu contracter une maladie. La chienne souffrait d’une hernie qui s’est finalement éclatée dans son abdomen amoindrissant ses chances de survie puisque n’ayant pas d’abri ou un suivi médical adéquat. La chance était bien de son côté, car Pretty l’a recueilli et ensuite emmené dans la clinique vétérinaire la plus proche pour des soins malgré son état très critique.

Del Ghurburrun, responsable de la clinique Animalia affirme que Dream avait effectivement perdu beaucoup de son sang, soit plus d’un quart. C’est donc grâce à l’expertise du Dr. Sarabjit Jaswal que la vie de Dream a été sauvée de justesse.

Dépénalisation de l’avortement à l’île Maurice : une mesure loin d’être respectée

Les cas d’avortement sont régulièrement signalés à Maurice. La dépénalisation de l’avortement a été rendue publique à la suite des manifestations de 2012. Sept ans plus tard, les femmes semblent ne plus se soumettre à cette loi. Pourquoi cette indifférence ?

L’avortement : une pratique qui a le vent en poupe

De nombreuses femmes dans le monde s’adonnent à la pratique clandestine de l’avortement. Cette pratique se passe très souvent hors du cadre législatif et réglementaire. Toutefois, l’île Maurice ne fait pas l’exception. Interrompre une grossesse peut trouver plusieurs explications, mais le faire de façon clandestine expose les femmes à plusieurs risques. Le cas d’avortement clandestin à Maurice est celui d’une collégienne de 15 ans qui s’est faite avortée par son amant de 22 ans.

Son copain lui aurait demandé d’ingurgiter du Cytotec afin d’interrompre cette grossesse qui vraisemblablement était de lui. Et pourtant, les jeunes filles ou les femmes ne sont plus poursuivies pour interruption de grossesse.

Ile Maurice : la balance commerciale déficitaire

L’actualité de l’économie mauricienne est marquée par ce déficit entre la valeur des importations et celle des exportations. La balance de commerce est désormais déficitaire, situation qui inquiète le gouvernement qui se doit de trouver des stratégies afin de rétablir les équilibres.

Des statistiques alarmantes de Statistics Mauritius en 2019

Les tendances annoncées par l’institut de statistique de Maurice, Statistics Mauritius, montrent effectivement une hausse alarmante de la valeur des importations en 2019. Celle-ci est estimée à 15 %, soit environ Rs 129 milliards. Hausse nettement supérieure à celle de 2018 qui se chiffrait à Rs 112 milliards. Un record qui affectera à coup sûr le compte courant en créant un déficit assez considérable. La valeur des exportations quant à elle, serait de l’ordre de Rs 82 millions seulement pour l’année 2019.

Cette situation est très loin d’être satisfaisante dans son ensemble. Toutefois, il faut observer que cette augmentation est le fait d’un ensemble de chantiers importants prévus par le gouvernement.

Affaire Medpoint : Pravind Jugnauth félicite les parties prenantes

Une actualité Mauricienne très relayée ces derniers temps porte sur le dossier Chagos. Il s’agit en fait d’une affaire qui a été portée devant les instances judiciaires internationales de la Haye afin que justice soit rendue. La sortie du Premier Ministre Pravind Jufnauth se veut plutôt rassurante pour la société.

À la veille de son indépendance, l’île Maurice fut dissociée d’un de ses territoires, le Chagos. C’est à la suite du conflit sino-indien au tournant des années 1962 que Chagos a été occupé par les Américains. Ces derniers vont demander au Britanniques d’évacuer l’île de ses habitants, notamment Diego Gardia. La Grande-Bretagne va entrer en pourparlers avec les autorités mauriciennes de cette époque afin d’obtenir d’eux, un bail pour le compte des Américains.

Après de longues discussions, la Grande-Bretagne va décider en 1966, de verser aux autorités Mauriciennes une allocation de 3 millions de livres sterling tous les ans pour un bail de 50 ans. Les Américains deviennent alors officiellement les nouveaux patrons de Diego Garcia (40 km2 sur les 60 que compte Chagos) où ils implantent une base militaire.

Depuis le renouvellement forcé du bail en 2016, l’île Maurice revendique sa souveraineté sur l’ensemble de son territoire et a porté le dossier Chagos à la Haye malgré les représailles économiques menées conjointement par les Américains et les Britanniques.

Des allocations pour des projets de construction des cuves d’eau

Le gouvernement mauricien vient d’octroyer des allocations à 80 récipiendaires présentant la première phase du programme baptisé iGrant under Rain water havesting/i. Ce programme est piloté par la commission des ressources en eau de Rodrigues. Des chèques remis solennellement en présence de plusieurs invités.

Quel est le contenu du programme ?

Le programme iGrant under Rain water havesting/i est une vision stratégique qui consiste à équiper les familles les plus modestes d’une cuve d’eau de 10 m3 de capacité. Cette mesure d’accompagnement du gouvernement permet de résoudre d’une façon considérable, les manques d’eau à Rodrigues. Le stockage de ce liquide précieux permet aux différentes familles recensées de pouvoir en disposer en quantité suffisante dans les moments de crise ou de manque.

Ici, le stockage de l’eau de pluie se fait pendant une durée pas moins de 29 jours. Les réserves construites sont en béton et permettent un approvisionnement permanent en eau au quotidien. Le gouvernement régional entend ravitailler toutes les familles en eau courante une fois par semaine. Ceci grâce aux travaux en cours qui devront permettre une augmentation de la production d’eau qui devrait passer de 8500 m3 à 12000 m3.

Maha Shivaratri : la fête s’annonce belle sous un ciel nuageux

La grande nuit de Shiva est une fête de portée nationale. Cette fête concerne particulièrement la communauté des indiens fortement représentée à Maurice. Maha Shivaratri se célèbre ce 04 mars 2019 avec plusieurs activités au programme. Des festivités qui marquent la fin d’un processus de purification à travers un jeûne de 15 jours.

Trajectoire historique de la fête de Maha Shivaratri

La mythologie et la cosmogonie indoue nous renseignent à suffisance sur les origines de cette fête en l’honneur de Shiva. Dans ce qu’on a appelé barattage de l’océan, il eut un poisson sorti de l’eau pour détruire l’humanité toute entière. Face à cette menace, Shiva a dû avaler ce poisson afin de sauver l’univers. Très toxique, le poisson infecta la gorge de Shiva qui devint bleue. Pour lui venir en aide et apaiser ses souffrances, les dieux versèrent de l’eau dans sa gorge.

Shiva devint alors une divinité hindoue très vénérée. Maha Shivaratri, la fête du Dieu Shiva est célébrée toutes les 13e et 14e nuits de Maagh en référence au calendrier hindou.